514 874-1214 [email protected]

Proactions

La proaction consiste à aller au-devant des demandeurs potentiels.  Cette prise de contact a pour but d’expliquer les services, vérifier s’ils répondent aux critères d’admissibilité de l’organisme, connaitre leurs besoins et, éventuellement, fixer une rencontre à l’extérieur du lieu de proaction.  À partir d’un nouveau rendez-vous, les services réguliers seront entamés (évaluation des besoins, démarches, processus d’accueil, suivi continu).

Les proactions s’effectuent auprès de personnes vivant une instabilité et une détresse psychologique, ayant souvent peu de contacts avec d’autres ressources. Ces personnes peuvent être réticentes à demander des services ou être plus difficiles à rejoindre. Ce service est offert dans les centres de détention (Établissement de détention de Montréal et Établissement Leclerc (auparavant Maison Tanguay)), ainsi que dans des organismes œuvrant au niveau de l’itinérance (Maisons de l’Accueil Bonneau, Maison du Père, Sac à dos, Café Mission).

La fréquence de ces rencontres est variable selon les besoins de l’organisme visité, mais sont généralement effectuées sur une base régulière. L’intervenant se rend alors dans ces lieux de proaction, afin d’y rencontrer des personnes qui auront été avisées de notre présence et minimalement informées de nos services par le personnel en place.  Nous assurons également une présence régulière dans ces lieux de proaction dans le but de se faire voir et reconnaître, et de démontrer une disponibilité. Cette approche favorise un contact plus graduel pour les personnes plus hésitantes à se laisser approcher.

Lors des proactions, les intervenants du service de soutien transitoire travaillent à développer et maintenir des liens et des partenariats concrets avec les intervenants des ressources. Le but étant de mieux arrimer les services dans la communauté, de soutenir ces intervenants dans une vision alternative de la santé mentale, de leur offrir certaines pistes de solutions à des situations plus complexes, ainsi que de favoriser les références interorganismes.

Les intervenants du service de soutien transitoire peuvent assister à des réunions d’équipe, effectuer des rencontres cliniques avec des intervenants, assister à un dîner communautaire, faire des présentations de services auprès des organismes partenaires ou adapter les services aux besoins particuliers.